FrontGesundheitLe bénévolat, un valorisant de la retraite

Le bénévolat, un valorisant de la retraite

Notre société civile et libre ne saurait exister sans la contribution des activités bénévoles. Quelle est le rôle des retraités dans ces occupations utiles et enrichissantes ?

Depuis 2011, année européenne du bénévolat, la conscience de l’importance de cette activité pour le fonctionnement de notre société a été notoirement éveillée. En Suisse, on a constaté que les heures de travail bénévole accomplies sont du même ordre que les heures de travail rémunérées dans le secteur de la santé et des activités sociales (*). Environ 15 à 30% de la population est engagée dans cette activité, plus en Suisse alémanique que dans les régions latines. De nombreuses activités dans les domaines du sport, de la vie culturelle et socio-caritative ne peuvent subsister que grâce au bénévolat, des domaines si importants pour le tissu social et la qualité de vie du pays. En Suisse romande, le Groupe romand de promotion du bénévolat s’est mobilisé pour favoriser et développer cette activité valorisante.

Mais qu’est exactement le bénévolat ?

C’est une activité non rétribuée et librement choisie qui s’exerce en général au sein d’une institution sans but lucratif ou dans un cadre informel. :

« C’est un moment privilégié pour la reconnaissance de soi et de l’autre », « un pourvoyeur de réseaux de sociabilité, un moyen de structure de son emploi du temps, de se doter de compétences nouvelles, d’acquérir un statut social valorisant », une démarcation par rapport au « modèle marchand en accordant plus d’importance aux liens qu’aux biens »disait Anne-Claude Demierre, conseillère d’Etat, lors d’une Journée cantonale du bénévolat à Fribourg.

Les personnes qui s’engagent en tant que bénévoles donnent non seulement leur temps, mais permettent aussi et surtout des échanges.

Leurs motivations diffèrent, mais ce sont surtout leur plaisir pour participer utilement à la vie sociale, pour élargir leurs connaissances et leurs expériences que ces personnes s’engagent et s’investissent.

Les obligations d’un engagement libre

Les engagements pris doivent être remplis avec responsabilité. Les tâches, même librement convenues, doivent être effectuées avec diligence, respect et avec professionnalisme, si l’on vient du métier.

La fourchette du temps usuellement consacré par le bénévole varie beaucoup selon les engagements pris, les personnes et les situations en cause. Si la moyenne constatée dans la population est d’env. d’une demi-journée par semaine, le temps consacré effectivement dépend beaucoup de la nature de la tâche et des responsabilités prises.

L’absence de contrepartie financière est la caractéristique essentielle du bénévolat. Le bénévole ne doit donc percevoir aucune rémunération, ni en espèces, ni en nature.

Le bénévole peut être tenu de se conformer aux instructions, règles de conduite et directives de l’employeur, comme soumettre des rapports de travail s’ils sont demandés, et à respecter la Charte morale et/ou les Statuts de l’organisation.

Reconnaissance et remboursements de frais

Les bénévoles ont droit au remboursement des frais convenus, en particulier les indemnités de voyage et de subsistance.

De plus, ils ont droit à une reconnaissance personnelle dont la forme peut fortement dépendre des activités de l’organisation qui les engage. La formation continue augmente les compétences, ainsi que la reconnaissance.

Il est recommandé de préparer une convention d’engagement afin de respecter les attentes et obligations communes, et de rediscuter régulièrement de la durée ou de la continuation de l’engagement.

Bénévolat et travail rémunéré

Le bénévolat ne doit pas concurrencer le marché du travail. Il ne peut être exercé que par des personnes jouissant de revenus autonomes qui ne dépendent pas de soutiens sociaux. Ainsi par exemple, les chômeurs sont tenus d’obtenir l’agrément de leur caisse pour effectuer un travail bénévole.

L’emploi de bénévoles pour substituer un travail normalement rémunéré n’est pas toléré. Il est par contre permis à un bénévole de toucher une rémunération pour un travail qui dépasserait le cadre de son engagement bénévole.

Toutefois, il y a aussi des situations où certaines prestations offertes peuvent justifier la perception d’une compensation, ne fût-ce que de valeur symbolique, comme reconnaissance pour un service apprécié ou un dédommagement de certains frais encourus, en considérant le dicton « ce qui ne coûte rien n’est pas apprécié ».

Le bénévolat dans la retraite

Le retraité dispose généralement d’un revenu assuré et du temps qui lui permettent d’effecteur un travail bénévole dans une mesure plus large. De plus, considérant la discussion sur le vieillissement et l’âge de la retraite, le bénévole trouve une opportunité pour rendre à la société une partie de ce qu’elle lui a donné et de témoigner sa solidarité sociale.

A la gratuité du travail fourni, maints bénévoles acceptent de renoncer aux remboursements des frais et font même des dons. D’autres au contraire, peut-être moins bien lotis financièrement, peuvent accepter des gratuités qui leur permettent d’arrondir leurs fins de mois.

On constate donc, en raison des ces diverses situations, qu’il est recommandé de régler clairement les conditions d’engagement dès que les partis pourraient se trouver dans une situation de quémandeur

Le bénévolat chez Seniorweb

Seniorweb est une institution à but non lucratif et dont l’objet essentiel est de participer à combler le fossé digital en Suisse, considérant que l’accès à l’information pas voies électroniques est un droit de tous les citoyens.

Les cadres et les collaborateurs travaillent bénévolement. Ils sont liés par une convention d’engagement qui fixe en particulier les tâches attendues des fonctions et le règlement des frais dès que l’engagement prend une certaine ampleur. .

Une petite partie du travail effectué dans l’organisation, env. 5% des heures accomplies, est rémunérée. Il s’agit de travaux indispensables pour le fonctionnement de l’institution et qui ne peuvent être obtenus sur une base de bénévolat, comme pour certains services et structures informatiques, services de révision comptables, l’engagement de personnes non encore retraités.

(*) cf. Le travail bénévole en Suisse en 2010

Images
© Gerd Altmann/photoshopgraphics.com / pixelio.de
© 366658_web_R_by_BirgitH_pixelio.de.jpg
© paroissedegazeran-catholique-yvelines.cef.fr/images/paques/benevolat.JPG

 

Kommentieren Sie den Artikel

Bitte geben Sie Ihren Kommentar ein!
Bitte geben Sie hier Ihren Namen ein

spot_img

Beliebte Artikel