1 Kommentar

  1. Les lectrices et lecteurs de livres vivent en moyenne deux années de plus que les non-lecteurs, parce que la lecture maintient et développe le processus cognitif de leur cerveau.
    Autrement dit, les vieux lecteurs restent jeunes ! Merci à Linus Baur pour cette intéressante contribution, afin de vieillir sans devenir vieux.
    André Durussel, Schrifsteller A*dS. Geb. 1938

Kommentar schreiben

Bitte geben Sie ihren Kommentar ein!
Bitte geben Sie hier Ihren Namen ein